• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

Droit, Économie, Gestion

Métiers du droit et du développement durable de la montagne

  • ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 années, 4 semestres

  • Langues d'enseignement

    Français

Présentation

Ce parcours de deux années (M1+M2) propose l’étude d’un large spectre de matières utiles aux futurs professionnels des territoires de montagne. Il permet l'insertion directe dans la vie active mais offre aussi des perspectives de recherche doctorales. La première année de master est commune avec le parcours Administration des collectivités territoriales du Master droit public.

La seconde année est placée sous le régime de l'alternance (contrats d’apprentissage ou de professionnalisation en entreprise ou collectivité, selon un calendrier adapté). Elle est organisée en partenariat avec l’Université Grenoble Alpes afin de mutualiser les compétences des enseignants-chercheurs et intervenants professionnels de ces deux grandes universités de l’arc alpin.

Les cours en petits groupes ont lieu à Chambéry, sauf cours à distance ou sorties de terrain. Le diplôme est délivré par l’USMB.

Lire plus

Objectifs

A l'issue de ce master, les étudiants doivent être capables de travailler sur des dossiers techniques, d’anticiper la mise en œuvre des politiques publiques, qu’il s’agisse d’opérations d’aménagement, de protection de la nature ou de diversification touristique, d'identifier les enjeux juridiques et de trouver les solutions. Ils seront capables d’accéder à la documentation relative à des questions pointues ou originales et de participer à la rédaction des actes juridiques. Les étudiants pourront raisonner et faire des propositions - théoriques ou pratiques - en prenant de la distance et de la hauteur sur la technique juridique.

Lire plus

Les atouts de la formation

Créée en 1986, cette formation est unique en France et en Europe. Désormais dispensée en partenariat avec l’Université Savoie Mont Blanc, elle a pour but de doter les étudiants des compétences nécessaires à leur intégration rapide au sein du réseau des acteurs majeurs du droit de la montagne. Elle facilite leur accès à la diversité des métiers de la montagne. Grâce aux interventions faites par des spécialistes de droit de la montagne, la formation combine la technique juridique et l’approche « de terrain ».

L’équipe pédagogique est composée à environ 2/3 de praticiens (collectivités publiques, entreprises délégataires de service public, avocats, magistrats, consultants, représentant du monde associatif ou syndical).

Y interviennent aussi des universitaires et des chercheurs en droit, histoire, ou économie territoriale. Le Master s'appuie notamment sur les ressources du Centre de recherche en droit Antoine Favre (USMB).

Le taux de réussite moyen au diplôme est de 95%.

Pour préparer l’accès à l’alternance ou l’accès à l’emploi, un suivi des étudiants est effectué par le service Alternance de l’USMB et le Club des entreprises de l’USMB : job-dating de l’alternance, semaine de l’emploi, conférences sur l’emploi, etc.

Lire plus

Organisation

Effectifs attendus

20 étudiants par année de Master (capacité d’accueil susceptible d’évoluer d’une année sur l’autre).

Lire plus

Date de début de la formation

1ère quinzaine de septembre

Admission

A qui s'adresse la formation ?

Le Master accueille en priorité les étudiants ayant un véritable projet professionnel en lien avec le développement et la protection des territoires de montagne, qu’ils soient ruraux ou urbains. Il s’agit de viser des métiers croisant le droit et la montagne : intérêt et curiosité prononcés pour les enjeux juridiques, politiques, sociaux ou patrimoniaux sont attendus.

Lire plus

Candidater et s'inscrire

Et après

Métiers visés et insertion professionnelle

  • Juristes ou chargés de mission dans les collectivités territoriales : communes, intercommunalités, départements ou régions (tourisme, environnement, marchés publics…)
  • Avocats spécialistes en droit de la montagne (droit public et droit privé)
  • Manager : du développement, directeur des pistes, directeur général des services (en collectivité, en entreprise privée (par ex. sociétés d’exploitation de remontées mécaniques) ou de l’économie mixte (SEM),
  • Consultants en développement local ou touristique, aménagement (cabinets privés)
  • Experts juridiques au sein d’associations de développement local ou de protection de l’environnement, etc.
Lire plus
  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés